Solidarité

En Juin, nous avons soutenu l’ONG Sea Shepherd

Comme tous les mois depuis Janvier 2022, nous soutenons une cause dans le monde par le reversement d’un pourcent de notre chiffre d’affaires à une association dont l’objet est d’intérêt général. Chaque mois, nous proposons à tour de rôles à nos salariés et partenaires de choisir à qui donner et ce mois-ci c’est l’ONG Sea Shepherd qui a été choisie.

Présentation de l’association Sea Shepherd

Sea Shepherd est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général pour la protection des océans. Elle a été fondée en 1977 par le capitaine Paul Watson, et sa spécificité est d’intervenir pacifiquement mais activement sur site pour dénoncer et prévenir les atteintes illégales à la vie marine et aux écosystèmes.

Parmi les campagnes concrètes menées récemment sur le terrain, on peut citer l’opération Dolphin ByCatch qui vise à réduire la mortalité des dauphins en raison des activités de pêche intensive, ou encore une présence en Bretagne durant la saison estivale, ainsi que dans la Manche et en Mer du Nord pour documenter les activités de pêche des navires usines.

Pourquoi la protection de la vie marine est importante

Nous passons la majeure partie de notre temps de vie sur la terre ferme, au point d’oublier que les océans recouvrent les trois quarts de notre planète bleue, ce qui implique qu’ils jouent un rôle crucial pour la biosphère toute entière, même jusqu’aux contrées continentales les plus reculées.

Les océans constituent un véritable puit de carbone pour la planète et contribuent à la régulation du CO2 atmosphérique. Ce rôle dont on mesure bien l’importance après un printemps caniculaire dépend évidemment des équilibres écosystémiques. Il y aurait donc bien un lien évident entre la vie marine et le climat. Plus encore, et cela devient plus évident si on s’intéresse aux écosystèmes, toutes les composantes vivantes de notre planète sont reliées les unes aux autres par des interrelations nombreuses et complexes, dont pour certaines nous ne soupçonnons pas encore l’existence.

Puisque nous évoquons des liens insoupçonnés, la biodiversité marine pléthorique est indispensable au bon fonctionnement de la planète, et notamment pour le bien-être social de nos sociétés humaines, selon un rapport publié sur le site des Nations Unies par C. Pasca Palmer, Secrétaire exécutive du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique.

Les déchets sont également un enjeu crucial pour la santé des océans. Encore trop d’objets de notre quotidien finissent leur cycle de vie par terre, puis balayés dans les cours d’eau par la pluie, puis dans les fleuves, et enfin dans la mer. On pense naturellement aux masques anti-COVID, ou encore aux sacs plastiques confondus avec de la nourriture par les tortues, et bien d’autres encore. Il est particulièrement ironique que des zones océaniques vierges de toute activité humaine, nous connaissent elles par la présence de nos déchets et microplastiques.

Que faire à l’échelle individuelle

Pour résumer simplement les choses, il semble raisonnable de prôner le respect de la vie sous toutes ses formes sur la planète, ainsi qu’aux moyens d’aménagement de l’espace les plus justes possibles qui permettent à toutes les espèces vivantes de notre planète de vivre (ensemble) le mieux possible.

Plus terre à terre, il est possible de rejoindre les rangs de l’ONG Sea Shepherd, de faire un don ou encore de consulter leurs pétitions en ligne.

Retour à la liste

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.